Le HCR encourage l’adoption de mesures visant à améliorer le bien-être et la sécurité des réfugiés du Myanmar nouvellement arrivés en Thaïlande

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, a exprimé aujourd’hui ses encouragements et son soutien continus pour l’adoption de mesures visant à améliorer le bien-être et la sécurité des réfugiés du Myanmar arrivés en Thaïlande depuis la mi-décembre.

Selon des sources officielles, plus de 9 500 civils ont été contraints de fuir leurs maisons dans les États de Kayin et de Kayah, dans le sud-est du Myanmar, pour chercher refuge et protection dans les provinces de Tak et Mae Hong Son en Thaïlande. Alors que la majorité est rentrée au Myanmar, le HCR a appris des autorités thaïlandaises qu’il restait environ 1 000 réfugiés à Mae Sot, dont la grande majorité se trouve dans un site à Mae Kone Kane.

Tout en reconnaissant l’assistance fournie jusqu’à présent par le gouvernement avec le soutien des communautés locales, cela peut ne pas être durable ni suffisant pour les personnes vulnérables et ayant des besoins de santé spécifiques.

La situation reste extrêmement incertaine et instable au Myanmar. Compte tenu des besoins humanitaires pressants des réfugiés et de la poursuite des combats du côté du Myanmar de la frontière, le HCR appelle le gouvernement royal thaïlandais à transférer le groupe de réfugiés hébergés dans la “zone de sécurité temporaire” à Mae Sot, dans la province de Tak, vers un autre endroit où ils peuvent accéder à un logement temporaire plus sûr et plus digne, et recevoir une meilleure aide humanitaire.

Le HCR réitère sa disponibilité à aider les autorités thaïlandaises à répondre aux besoins humanitaires des nouveaux arrivants. À cet effet, le HCR et ses partenaires humanitaires continuent de demander l’accès à la population réfugiée.

Le HCR réitère également son appel pour que, conformément au droit international, toutes les personnes en quête de protection internationale et fuyant les conflits, la violence généralisée ou la persécution soient autorisées à franchir les frontières en quête de sécurité, et qu’elles ne soient pas renvoyées de force vers un lieu où leur vie et la liberté pourrait être en danger.

Contact média

Bureau régional du HCR pour l’Asie et le Pacifique, Bangkok :
Kasita Rochanakorn, rochanak@unhcr.org, +66 64 932 0803

Le HCR encourage l’adoption de mesures visant à améliorer le bien-être et la sécurité des réfugiés du Myanmar nouvellement arrivés en Thaïlande

Laisser un commentaire