La Thaïlande rouvrira ses portes au monde extérieur l'année prochaine, selon le ministre

L’économie thaïlandaise devrait rebondir après le choc causé par la pandémie de coronavirus et être prête à se rouvrir au monde extérieur d’ici la seconde moitié de 2021, a déclaré le ministre des Finances du royaume au Financial Times.

Arkhom Termpittayapaisith a également reconnu que six mois de manifestations anti-gouvernementales avait affecté la deuxième plus grande économie d’Asie du Sud-Est, mais a déclaré que l’impact avait été «limité» parce que la plupart des manifestations ne s’éternisaient pas et se limitaient à des zones spécifiques de Bangkok.

« De manière optimiste, je pense que d’ici la seconde moitié de l’année prochaine, notre économie devrait être rétablie », a déclaré M. Arkhom. «Nous projetons notre croissance économique à environ 4%», soit le même taux de croissance que la Thaïlande a atteint en 2018.

La Thaïlande a été l’une des économies asiatiques les plus durement touchées par les retombées économiques de Covid-19. Les autorités ont fermé le pays à la plupart des voyageurs étrangers en mars et ont réussi à ramener les infections locales à près de zéro. Mais les mesures ont dévasté un industrie du tourisme qui génère environ 18 pour cent du produit intérieur brut.

M. Arkhom a déclaré que le gouvernement, qui a approuvé un dossier plan de relance en mai pour lutter contre Covid-19, avait encore assez de ces fonds disponibles pour lutter contre les retombées de la pandémie, sans avoir à allouer plus d’argent. «Je pense que nous avons suffisamment d’espace budgétaire pour le soulagement de l’économie et la réhabilitation de l’économie», a-t-il déclaré.

Sur les 1 milliard de bahts thaïlandais (33 milliards de dollars) d’emprunt pour lutter contre Covid-19 approuvés par le gouvernement, 38% seulement avaient été décaissés et une facilité de 400 milliards de bahts pour stabiliser le marché obligataire restait intacte.

«Nous n’avons pas eu à l’utiliser car le marché fonctionne bien», a déclaré M. Arkhom.

Il a déclaré qu’il y avait des signes que l’industrie automobile thaïlandaise – la plus grande de la région – reprenait et que de plus en plus d’entreprises s’étaient tournées vers la technologie numérique à la suite de la pandémie.

La Thaïlande rouvrira ses portes au monde extérieur l’année prochaine, selon le ministre

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *