Si je vous dis Gion, ses geishas, le temple de Kiomizu-dera, ses ruelles et maisons traditionnelles ? Tout ça, c’est ce que l’on peut trouver à l’est de Kyoto, dans le quartier d’Higashiyama (qui veut par ailleurs dire « la montagne de l’est », tout simplement).

Une zone assez vaste incluant plusieurs attractions immanquables de Kyoto et qu’on a donc exploré en plusieurs parties.

Gion désigne une zone composée de plusieurs rues connues pour être bordées de maisons de thés, situées dans des maisons traditionnelles. C’est une zone où l’on est susceptible de croiser des geishas (ce qui signifie « personne pratiquant les arts ») et des maikos (apprenties geishas), des femmes louant leur talent d’artiste alliant le chant, la danse ou même l’art de la conversation entre autres.

Une statue de geisha marque « l’entrée » vers Gion.

Gion fait partie du plus grand quartier d’Higashiyama, connu pour avoir gardé un aspect traditionnel correspondant à l’ère Meiji (fin XVIIIe, début XIXe siècle). Et c’est en effet ce qu’on vient chercher à Gion. Au-delà des geishas (qu’on apercevra à 2 reprises que très brièvement), ce sont surtout les allées de vieilles maisons aux façades en bois qui sont intéressantes.

Celles-ci sont couvertes de panneaux de bois avec une façade et architecture très caractéristique. Certaines servent de restaurants de luxe ou de résidences privées tandis que d’autres sont des maisons de thés, là…

Source link

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.