C’était sans doute le lieu que j’attendais le plus de voir, devant les bambous d’Arashiyama. Je voyais tellement souvent cette photo iconique avec cet alignement de portes rouges, symbole fort du Japon, que l’on appelle un torii (j’arrive pas à savoir s’il faut un s en disant des torii vu que j’en vois jamais… en plus)

Fushimi Inari est un sanctuaire shinto, la religion principale au Japon. Le principe du shintoïsme repose sur la croyance en des divinités, qui peuvent être autant des personnes, animaux ou simplement les forces de la nature (ce qu’on appelle dans l’ensemble des kami).

Ici, le sanctuaire est dédié, comme son nom l’indique, à la déesse Inari, déesse du riz (et dans l’absolu, de la richesse). On croise aussi à plusieurs endroits des statues représentant un renard, avec parfois dans sa gueule comme un rouleau de parchemin, c’est normal, car celui-ci représente le message de la déesse.

Le site s’étant sur plusieurs kilomètres à travers la montagne qui le jouxte. Le chemin de randonnée monte au sommet du mont Inariyama et vous trouverez de quoi vous restaurer et faire des pauses le long.

La balade complète se fait normalement en 2 h, mais la plupart des gens, comme nous, je l’avoue, faute de temps, vont se contenter de la partie basse, là où se concentre l’ensemble de couloir de torii qui caractérise les lieux.

Le torii est vue comme un porte, d’un point de vue pragmatique, il symbolise l’entrée vers un…

Source link

0/5 (0 Reviews)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.