Revenant tout juste du Japon, j’ai pu expérimenter la conduite là-bas, le temps de s’échapper un coup de Kyoto pour aller visiter les environs. On avait prévu cette sortie en voiture et il nous fallait donc être en règle pour pouvoir conduire avant de partir.

Il y a concrètement 2 options possibles :

Option 1 : Faire un permis international

À demander depuis votre pays d’origine d’où vous avez obtenu votre permis national (je précise, car dans mon cas, je peux obtenir un permis international à partir de mon permis Thai, pas depuis mon permis français).

En l’occurrence cette demande pour la France se fait maintenant uniquement en ligne (attention parce que les délais d’obtention sont particulièrement longs, prenez en compte !)

C’est ballot, mon permis international venait tout juste d’expirer…

Si j’avais déjà un permis international, fait pour notre séjour aux Etats-Unis l’année dernière, celui-ci arrivait juste à expiration et il me fallait le renouveler…

Comme je n’avais pas le temps de refaire une demande car il me manquait un papier pour le faire en Thailande, j’ai donc choisit l’autre option.

Option 2 : Obtenir un traduction japonaise de son permis national

S’agissant d’un partenariat particulier entre plusieurs pays, seuls les détenteurs d’un permis de Suisse, Allemagne, France, Belgique, Slovénie, Monaco, Estonie et Taiwan sont concernés.

Cela peut se faire via l’ambassade ou consulat du Japon du pays où vous vous…

Source link

0/5 (0 Reviews)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.