Catégories
Société

LA VIE AUSSI EST VOYAGEUSE (« Une femme en bleu »)

  Si on me demandait pourquoi « Une femme en bleu », titre pas très exotique pour un roman qui se déroule en grande partie en Thaïlande, et plus précisément dans le nord-est du pays, la région Isan…. je répondrais qu'en Thaïlande, les couleurs ont une grande importance. Tradition : Chaque jour a sa propre couleur : lundi (Lune : jaune), mardi (Mars : rose), mercredi (Mercure : vert), jeudi (Jupiter : orange), vendredi (Vénus : bleu), samedi (Saturne : violet), dimanche (Soleil : rouge). Le roi de Thaïlande étant né un lundi, de nombreux Thaïs portent cette couleur le lundi, preuve de leur attachement au souverain. Politique : au moment des affrontements entre royalistes conservateurs et aficionados de Thaksin deux groupes se formèrent : les « Chemises jaunes » et les « Chemises rouges » A Amata, l'héroïne de ce récit, son ami Shanti (lui aussi adopté) a donné le surnom de « Song Sii » « deux couleurs », une façon de lui faire comprendre qu'elle a une double culture : celle de son pays d'origine et celle de son pays d'adoption. Enfin, lorsqu'Amata rencontre sa mère pour la première fois (elles ne savent pas encore qui elles sont toutes les deux), celle-ci porte une robe bleue. Couleur qu'elle portera encore le jour où elles se parleront. Cette vision d'une « femme en bleu » resta gravée dans la mémoire d'Amata. Voilà pour les couleurs, mais il y a un autre fil conducteur… tout au long de ce roman… ce n'est pas pour rien qu'Amata s'appelle ainsi (Éternité)….      

LA VIE AUSSI EST VOYAGEUSE (« Une femme en bleu ») Photo: Michele Jullian

  Si on me demandait pourquoi « Une femme en bleu », titre pas très exotique pour un roman qui se déroule en grande partie en Thaïlande, et plus précisément dans le nord-est du pays, la région Isan…. je répondrais qu'en Thaïlande, les couleurs ont une grande importance. Tradition : Chaque jour a sa propre couleur : lundi (Lune : jaune), mardi (Mars : rose), mercredi (Mercure : vert), jeudi (Jupiter : orange), vendredi (Vénus : bleu), samedi (Saturne : violet), dimanche (Soleil : rouge). Le roi de Thaïlande étant né un lundi, de nombreux Thaïs portent cette couleur le lundi, preuve de leur attachement au souverain. Politique : au moment des affrontements entre royalistes conservateurs et aficionados de Thaksin deux groupes se formèrent : les « Chemises jaunes » et les « Chemises rouges » A Amata, l'héroïne de ce récit, son ami Shanti (lui aussi adopté) a donné le surnom de « Song Sii » « deux couleurs », une façon de lui faire comprendre qu'elle a une double culture : celle de son pays d'origine et celle de son pays d'adoption. Enfin, lorsqu'Amata rencontre sa mère pour la première fois (elles ne savent pas encore qui elles sont toutes les deux), celle-ci porte une robe bleue. Couleur qu'elle portera encore le jour où elles se parleront. Cette vision d'une « femme en bleu » resta gravée dans la mémoire d'Amata. Voilà pour les couleurs, mais il y a un autre fil conducteur… tout au long de ce roman… ce n'est pas pour rien qu'Amata s'appelle ainsi (Éternité)….      

See the article here:  

LA VIE AUSSI EST VOYAGEUSE (« Une femme en bleu »)

Par Michele Jullian

Une premiere vie a Calais, une deuxieme vie a Paris (france-Inter, television et ecriture) une troisieme vie en Thailande (ecriture d'un blog et de romans). Avec des voyages : autour du monde avec mes enfants, ou presque toujous en solitaire, comme le chantait si bien Gerard Manset... l'adoption d'une petite thailandaise, le gout de la photo, de la decouverte et l'envie d'attraper avec mon appareil photos, tout ce qui est en train de disparaitre : culture,tradition.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.