Catégories
Histoire

151. Introduction aux lettres du roi Chulalongkorn envoyées d’Europe en 1907 in « Klaï Ban (Loin du foyer).

Le roi Chulalongkorn effectue un second voyage de huit mois, du 27 mars au 6 novembre, en Europe en 1907. A cette occasion le roi envoie à sa fille, la princesse Nibha Nabhatala, fille de la quatrième épouse royale Somdet Phra Akachaia, nous dit Paul Petithuguenin, (dans l’avant-propos des traductions de onze lettres que Camille Notton* a effectuées), « pas moins de deux cent vingt-cinq lettres, la plupart fort longues, puisque l’ouvrage imprimé comprend trois volumes de cinq cents pages environ, qui nous font suivre le royal voyage dans les étapes de son itinéraire : Singapore, Penang, Ceylan, Aden, Naples, Gênes, San Remo où le Roi fit un long séjour de santé du 28 Avril au 14 mai, Turin, Venise, Florence, Milan, la Suisse, Baden Baden, Ostende, Hambourg, le Danemark, la Norvège et ses fjords, qu’il parcourut pendant tout le mois de Juillet, poussant jusqu’au Cap Nord, Kiel, Berlin, le Brunswick, Cologne, la Prusse Rhénane, le Grand-Duché de Bade, Paris et Londres. Il ne faut pas s’attendre à trouver-là aucun aperçu politique. Le Roi se défend dès la première lettre de songer aux affaires dans cette correspondance destinée à sa fille, et qu’il considère comme un délassement à ses soucis de souverain. Ce sont de simples notes sur la vie du bord, sur ses distractions, sur les escales, sur les réceptions officielles, des impressions : les choses vues, paysages, villes, peuples, chefs et hommes d’état, avec souvent des comparaisons entre les coutumes, les mœurs et les gens d’Europe et du Siam.

Le roi Chulalongkorn effectue un second voyage de huit mois, du 27 mars au 6 novembre, en Europe en 1907. A cette occasion le roi envoie à sa fille, la princesse Nibha Nabhatala, fille de la quatrième épouse royale Somdet Phra Akachaia, nous dit Paul Petithuguenin, (dans l’avant-propos des traductions de onze lettres que Camille Notton* a effectuées), « pas moins de deux cent vingt-cinq lettres, la plupart fort longues, puisque l’ouvrage imprimé comprend trois volumes de cinq cents pages environ, qui nous font suivre le royal voyage dans les étapes de son itinéraire : Singapore, Penang, Ceylan, Aden, Naples, Gênes, San Remo où le Roi fit un long séjour de santé du 28 Avril au 14 mai, Turin, Venise, Florence, Milan, la Suisse, Baden Baden, Ostende, Hambourg, le Danemark, la Norvège et ses fjords, qu’il parcourut pendant tout le mois de Juillet, poussant jusqu’au Cap Nord, Kiel, Berlin, le Brunswick, Cologne, la Prusse Rhénane, le Grand-Duché de Bade, Paris et Londres. Il ne faut pas s’attendre à trouver-là aucun aperçu politique. Le Roi se défend dès la première lettre de songer aux affaires dans cette correspondance destinée à sa fille, et qu’il considère comme un délassement à ses soucis de souverain. Ce sont de simples notes sur la vie du bord, sur ses distractions, sur les escales, sur les réceptions officielles, des impressions : les choses vues, paysages, villes, peuples, chefs et hommes d’état, avec souvent des comparaisons entre les coutumes, les mœurs et les gens d’Europe et du Siam.

Original source – 

151. Introduction aux lettres du roi Chulalongkorn envoyées d’Europe en 1907 in « Klaï Ban (Loin du foyer).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.