Catégories
Photo

Drogue ou mantras ?

    Il est des endroits difficiles à trouver et pourtant faciles à atteindre, d’autres, au contraire, faciles à trouver mais pénibles d’accès sans une bonne voiture, de bons freins et un bon chauffeur. L’autoroute et les voyages organisés vous mèneront au Triangle d’Or dont il ne reste en apparence qu’un lopin de terre ouvrant sur trois pays et fréquenté chaque jour par des centaines de touristes qui vous diront « j’y étais » ! Le Triangle d’Or, le mythique, le vrai, n’est pas fait pour les touristes au parcours planifié. Bien sûr « Khun Sa » ne hante plus ces montagnes avec ses cargaisons d’opium portées sur le dos de petits chevaux venus du Yunnan et plus précisément de la province chinoise du Kham, le roi de l’opium, le Shan "Khun Sa" ne hante plus que les mémoires de ceux à qui il a fait du bien, de ceux à qui il a fait du mal, et de ceux de la CIA qui l’on poursuivi en vain pendant des années. Pour l’exterminer. Extermine-t-on le mal ? Dans ces hautes montagnes, la « yaa baa » (amphétamines) a remplacé l’opium. Khun Sa est mort, et le mal court toujours

Drogue ou mantras ? Photo: Michele Jullian

    Il est des endroits difficiles à trouver et pourtant faciles à atteindre, d’autres, au contraire, faciles à trouver mais pénibles d’accès sans une bonne voiture, de bons freins et un bon chauffeur. L’autoroute et les voyages organisés vous mèneront au Triangle d’Or dont il ne reste en apparence qu’un lopin de terre ouvrant sur trois pays et fréquenté chaque jour par des centaines de touristes qui vous diront « j’y étais » ! Le Triangle d’Or, le mythique, le vrai, n’est pas fait pour les touristes au parcours planifié. Bien sûr « Khun Sa » ne hante plus ces montagnes avec ses cargaisons d’opium portées sur le dos de petits chevaux venus du Yunnan et plus précisément de la province chinoise du Kham, le roi de l’opium, le Shan "Khun Sa" ne hante plus que les mémoires de ceux à qui il a fait du bien, de ceux à qui il a fait du mal, et de ceux de la CIA qui l’on poursuivi en vain pendant des années. Pour l’exterminer. Extermine-t-on le mal ? Dans ces hautes montagnes, la « yaa baa » (amphétamines) a remplacé l’opium. Khun Sa est mort, et le mal court toujours

See original article here:  

Drogue ou mantras ?

Par Michele Jullian

Une premiere vie a Calais, une deuxieme vie a Paris (france-Inter, television et ecriture) une troisieme vie en Thailande (ecriture d'un blog et de romans). Avec des voyages : autour du monde avec mes enfants, ou presque toujous en solitaire, comme le chantait si bien Gerard Manset... l'adoption d'une petite thailandaise, le gout de la photo, de la decouverte et l'envie d'attraper avec mon appareil photos, tout ce qui est en train de disparaitre : culture,tradition.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.