Catégories
Histoire

123. L’ambassade britannique de John Crawfurd au Siam en 1822, selon G. Finlayson.

Nous avions évoqué l’ambassade britannique de John Crawfurd de 1822 et son échec dans notre article consacré à Rama II.* George Finlayson, médecin et naturaliste de cette ambassade, rédigera un ouvrage intitulé « The Mission to Siam and Hué (1821-1822) » qui sera publié en 1826 et traduit en français en 2006 par George Cousin sous le titre « Mission au Siam et en Cochinchine, 1821-1822 ».** Nous avions là l’occasion d’en savoir un peu plus sur cette mission et peut-être de connaître les raisons de cet échec, en lisant les 110 pages consacrées au Siam proprement dit. (4 chapitres sur 10***) La mission envoyée par le Gouverneur Général de l’Inde, M. le marquis d’Hastings, arrive le 25 mars 1822 au Siam, en face de la ville de Paknam, elle en repassera la barre le 24 juillet 1822. Elle avait reçu de nombreuses instructions mais les deux principaux objectifs visaient avant tout à « poser les fondations d’une relation amicale pouvant déboucher sur des rapports commerciaux », en promouvant le libre-échange (donc moins de monopoles souverains, d’interdictions d’exportation de produits locaux, de taxes exorbitantes, de tracasseries administratives, etc.), et avec George Finlayson, docteur de l’ambassade et naturaliste, d’acquérir des connaissances qualifiées concernant le « caractère du gouvernement, des moeurs du peuple, et des ressources du pays ». Finlayson va donc raconter les différentes étapes de cette ambassade, en y ajoutant ses analyses, sentiments et jugements, de même qu’il rapportera ce qu’il a pu apprendre sur le Siam en 4 mois, ne pouvant éviter les préjugés de sa « caste »

Nous avions évoqué l’ambassade britannique de John Crawfurd de 1822 et son échec dans notre article consacré à Rama II.* George Finlayson, médecin et naturaliste de cette ambassade, rédigera un ouvrage intitulé « The Mission to Siam and Hué (1821-1822) » qui sera publié en 1826 et traduit en français en 2006 par George Cousin sous le titre « Mission au Siam et en Cochinchine, 1821-1822 ».** Nous avions là l’occasion d’en savoir un peu plus sur cette mission et peut-être de connaître les raisons de cet échec, en lisant les 110 pages consacrées au Siam proprement dit. (4 chapitres sur 10***) La mission envoyée par le Gouverneur Général de l’Inde, M. le marquis d’Hastings, arrive le 25 mars 1822 au Siam, en face de la ville de Paknam, elle en repassera la barre le 24 juillet 1822. Elle avait reçu de nombreuses instructions mais les deux principaux objectifs visaient avant tout à « poser les fondations d’une relation amicale pouvant déboucher sur des rapports commerciaux », en promouvant le libre-échange (donc moins de monopoles souverains, d’interdictions d’exportation de produits locaux, de taxes exorbitantes, de tracasseries administratives, etc.), et avec George Finlayson, docteur de l’ambassade et naturaliste, d’acquérir des connaissances qualifiées concernant le « caractère du gouvernement, des moeurs du peuple, et des ressources du pays ». Finlayson va donc raconter les différentes étapes de cette ambassade, en y ajoutant ses analyses, sentiments et jugements, de même qu’il rapportera ce qu’il a pu apprendre sur le Siam en 4 mois, ne pouvant éviter les préjugés de sa « caste »

Link: 

123. L’ambassade britannique de John Crawfurd au Siam en 1822, selon G. Finlayson.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.