Catégories
Histoire

A127. La situation des vieux paysans de Thaïlande.

Il est toujours difficile de cerner une situation générale, tant on rencontre toujours des disparités. Mais on se doute que l’énorme majorité des paysan-nes et à fortiori des vieux paysan-nes vivent une situation difficile, une certaine pauvreté, que nous nous proposons d’appréhender, surtout que nous disposons des excellents articles de Bruno Jetin, Roland Poupon, et Marie-Sybille de Vienne, in Thaïlande contemporaine.* Les paysans de Thaïlande sont, c’est selon, vus comme des «arriérés, rustres, gauches, mesquins, fuyants», ou «Tantôt il incarne la sagesse, la dignité, le travail, la saine vie des campagnes» (Poupon), mais une chose est sûre, au-delà de ses jugements «mythiques», ils sont pauvres, et leurs vieux encore plus pauvres. Une autre image de la Thaïlande, majoritaire. En effet, il faut d’abord se rappeler que malgré la formidable transformation démographique et économique de la Thaïlande, la population rurale se compose encore de 66 % de la population, que l’agriculture est le principal secteur économique employant 41% de la population active, (après une chute de 41% en 29 ans ) mais qu’elle ne contribue qu’à 13% du PIB en 2011 (contre 18% entre 1980 et 1986).

Il est toujours difficile de cerner une situation générale, tant on rencontre toujours des disparités. Mais on se doute que l’énorme majorité des paysan-nes et à fortiori des vieux paysan-nes vivent une situation difficile, une certaine pauvreté, que nous nous proposons d’appréhender, surtout que nous disposons des excellents articles de Bruno Jetin, Roland Poupon, et Marie-Sybille de Vienne, in Thaïlande contemporaine.* Les paysans de Thaïlande sont, c’est selon, vus comme des «arriérés, rustres, gauches, mesquins, fuyants», ou «Tantôt il incarne la sagesse, la dignité, le travail, la saine vie des campagnes» (Poupon), mais une chose est sûre, au-delà de ses jugements «mythiques», ils sont pauvres, et leurs vieux encore plus pauvres. Une autre image de la Thaïlande, majoritaire. En effet, il faut d’abord se rappeler que malgré la formidable transformation démographique et économique de la Thaïlande, la population rurale se compose encore de 66 % de la population, que l’agriculture est le principal secteur économique employant 41% de la population active, (après une chute de 41% en 29 ans ) mais qu’elle ne contribue qu’à 13% du PIB en 2011 (contre 18% entre 1980 et 1986).

See original article: 

A127. La situation des vieux paysans de Thaïlande.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.