Catégories
Photo

Victime ou complice ? Innocente ou simplement innocentée par la justice ?

Vous imaginez sans doute que j’évoque le cas de Florence Cassez? Eh bien non, et pourtant… elle sera probablement là, en filigrane tout au long de ces lignes. Celle dont je vais évoquer l’histoire s’appelait Béatrice Saubin. Une petite jeune-fille qui rêvait de voyages, et surtout d’une vie hors du commun. «J’ai toujours aimé les chemins de traverse, au-delà des conventions, l’abolition des tabous» écrira t-elle plus tard dans son premier livre «L’épreuve» paru chez Robert Laffont. Jolie, elle plaît aux hommes, quitte une vie ennuyeuse auprès d’une grand-mère dans l’Aube et, sans aucun diplôme, «gagne de l’argent en Arabie Saoudite. A satisfaire les caprices des enfants d’un émir saoudien adipeux». Avec un petit pactole en poche, elle oublie le job de caissière de supermarché que sa grand-mère avec qui elle vivait, envisageait pour elle et s’envole vers l’Asie. «Mon homme c’est l’Asie» écrira-t-elle plus tard.

Victime ou complice ? Innocente ou simplement innocentée par la justice ? Photo: Michele Jullian

Vous imaginez sans doute que j’évoque le cas de Florence Cassez? Eh bien non, et pourtant… elle sera probablement là, en filigrane tout au long de ces lignes. Celle dont je vais évoquer l’histoire s’appelait Béatrice Saubin. Une petite jeune-fille qui rêvait de voyages, et surtout d’une vie hors du commun. «J’ai toujours aimé les chemins de traverse, au-delà des conventions, l’abolition des tabous» écrira t-elle plus tard dans son premier livre «L’épreuve» paru chez Robert Laffont. Jolie, elle plaît aux hommes, quitte une vie ennuyeuse auprès d’une grand-mère dans l’Aube et, sans aucun diplôme, «gagne de l’argent en Arabie Saoudite. A satisfaire les caprices des enfants d’un émir saoudien adipeux». Avec un petit pactole en poche, elle oublie le job de caissière de supermarché que sa grand-mère avec qui elle vivait, envisageait pour elle et s’envole vers l’Asie. «Mon homme c’est l’Asie» écrira-t-elle plus tard.

Credit:

Victime ou complice ? Innocente ou simplement innocentée par la justice ?

Par Michele Jullian

Une premiere vie a Calais, une deuxieme vie a Paris (france-Inter, television et ecriture) une troisieme vie en Thailande (ecriture d'un blog et de romans). Avec des voyages : autour du monde avec mes enfants, ou presque toujous en solitaire, comme le chantait si bien Gerard Manset... l'adoption d'une petite thailandaise, le gout de la photo, de la decouverte et l'envie d'attraper avec mon appareil photos, tout ce qui est en train de disparaitre : culture,tradition.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.