Catégories
Photo Société

« Vie privée vie publique »* ?

 « Rien à cacher »  telle est l’accroche de la couverture du magazine « Books » de ce mois de juin, avec quelques articles et dossiers fouillés sur « la société de surveillance », « le développement des technologies de surveillance » et « notre vie privée surveillée ». J’apprends ainsi qu’on peut aujourd’hui, suivre quelqu’un par la trace de son odeur ou capter l’iris de son œil à  20 mètres. Ces nouvelles technologies nous pistent, jusqu’où ? et pas seulement dans le réel mais également dans le virtuel. Je visionnais dernièrement un documentaire télé sur les réseaux que nous activons lorsque nous faisons une demande de renseignements sur Google par exemple. Ces demandes de renseignements permettent de dessiner les acheteurs potentiels que nous sommes, pas étonnant que je reçois des propositions d’hôtels pas chers dans le monde. Ce qui s’explique moins c’est pourquoi on s’obstine à me proposer chaque jour des « sex enlargement » !

« Vie privée vie publique »* ? Photo: Michele Jullian

 « Rien à cacher »  telle est l’accroche de la couverture du magazine « Books » de ce mois de juin, avec quelques articles et dossiers fouillés sur « la société de surveillance », « le développement des technologies de surveillance » et « notre vie privée surveillée ». J’apprends ainsi qu’on peut aujourd’hui, suivre quelqu’un par la trace de son odeur ou capter l’iris de son œil à  20 mètres. Ces nouvelles technologies nous pistent, jusqu’où ? et pas seulement dans le réel mais également dans le virtuel. Je visionnais dernièrement un documentaire télé sur les réseaux que nous activons lorsque nous faisons une demande de renseignements sur Google par exemple. Ces demandes de renseignements permettent de dessiner les acheteurs potentiels que nous sommes, pas étonnant que je reçois des propositions d’hôtels pas chers dans le monde. Ce qui s’explique moins c’est pourquoi on s’obstine à me proposer chaque jour des « sex enlargement » !

This article: 

« Vie privée vie publique »* ?

Par Michele Jullian

Une premiere vie a Calais, une deuxieme vie a Paris (france-Inter, television et ecriture) une troisieme vie en Thailande (ecriture d'un blog et de romans). Avec des voyages : autour du monde avec mes enfants, ou presque toujous en solitaire, comme le chantait si bien Gerard Manset... l'adoption d'une petite thailandaise, le gout de la photo, de la decouverte et l'envie d'attraper avec mon appareil photos, tout ce qui est en train de disparaitre : culture,tradition.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.