Catégories
Actu Tourisme

UNE HISTOIRE BIRMANE (la mienne) suite 7

Chapitre 7 –  Bras de fer invisible Le bras de fer entre Arkartha ou Artfinko ou ??? – que je prends toujours pour une agence traditionnelle –  ne fait que commencer et je ne le réalise qu’en lisant la réponse de Jo à mes mails. « Si vous portez plainte contre moi, je vais avoir des problèmes car je suis en situation irrégulière en Thailande ». Je le rassure par retour, ce n’est pas lui qui est visé bien sur…Et sa réponse: « I have to say thank you to you because, I would have been in some trouble to support my parents in Yangon for their food and medicine. Almost everything in Myanmar is more expensive than Thailand and Burmese people monthly income is much lower than Thai people do. You can see two kind of people, one is the best and the other is the worst, one is the richest and the other is poorest, middle class is almost disappear, anyhow please be careful of everything, Burma is new world and much more different from Thailand. I will keep in touch with you ». « Merci j’aurais eu des problèmes sinon car je dois aider mes parents à Rangoon, pour la nourriture et les médicaments Tout coute cher au Myanmar, bien plus qu’en Thailande et le salaire des birmans est bien plus bas que celui des thaïlandais. Vous pouvez  voir deux sortes de gens : le mieux et le pire, l’un est le plus riche l’autre est le plus pauvre, la classe moyenne a presque disparu. De toute façon faites attention à vous, la Birmanie est un nouveau monde et tout à fait différent de la Thailande. Je vais rester en contact avec vous. »   Les communications ne sont pas très bonnes avec internet, que ce soit au « JJ café » ou au « Sedona Hotel », Hotmail fonctionne très mal et, je l’expérimenterai plus tard, semble ne répondre que très tôt le matin vers 6 ou 7 heures

Chapitre 7 –  Bras de fer invisible Le bras de fer entre Arkartha ou Artfinko ou ??? – que je prends toujours pour une agence traditionnelle –  ne fait que commencer et je ne le réalise qu’en lisant la réponse de Jo à mes mails. « Si vous portez plainte contre moi, je vais avoir des problèmes car je suis en situation irrégulière en Thailande ». Je le rassure par retour, ce n’est pas lui qui est visé bien sur…Et sa réponse: « I have to say thank you to you because, I would have been in some trouble to support my parents in Yangon for their food and medicine. Almost everything in Myanmar is more expensive than Thailand and Burmese people monthly income is much lower than Thai people do. You can see two kind of people, one is the best and the other is the worst, one is the richest and the other is poorest, middle class is almost disappear, anyhow please be careful of everything, Burma is new world and much more different from Thailand. I will keep in touch with you ». « Merci j’aurais eu des problèmes sinon car je dois aider mes parents à Rangoon, pour la nourriture et les médicaments Tout coute cher au Myanmar, bien plus qu’en Thailande et le salaire des birmans est bien plus bas que celui des thaïlandais. Vous pouvez  voir deux sortes de gens : le mieux et le pire, l’un est le plus riche l’autre est le plus pauvre, la classe moyenne a presque disparu. De toute façon faites attention à vous, la Birmanie est un nouveau monde et tout à fait différent de la Thailande. Je vais rester en contact avec vous. »   Les communications ne sont pas très bonnes avec internet, que ce soit au « JJ café » ou au « Sedona Hotel », Hotmail fonctionne très mal et, je l’expérimenterai plus tard, semble ne répondre que très tôt le matin vers 6 ou 7 heures

Taken from:  

UNE HISTOIRE BIRMANE (la mienne) suite 7

Par Michele Jullian

Une premiere vie a Calais, une deuxieme vie a Paris (france-Inter, television et ecriture) une troisieme vie en Thailande (ecriture d'un blog et de romans). Avec des voyages : autour du monde avec mes enfants, ou presque toujous en solitaire, comme le chantait si bien Gerard Manset... l'adoption d'une petite thailandaise, le gout de la photo, de la decouverte et l'envie d'attraper avec mon appareil photos, tout ce qui est en train de disparaitre : culture,tradition.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.